Startups, les 5 erreurs les plus courantes à ne pas faire entre associés

Ce n’est pas un secret, tous les entrepreneurs à succès répètent inlassablement que la réussite d’une startup repose avant tout sur ses fondateurs. Puisque ceux-ci peuvent s’attribuer à juste titre le succès de leur entreprise, ils en sont tout aussi responsables lorsque celle-ci fini dans le mur.

Et c’est un fait, la première cause d’échec des startups résulte de conflits entre associés. Mais rassurez-vous, vous pouvez éviter de vous égorger si vous fixez dès le début les règles du jeu et que vous les respectez.

Pas de privilégié. Créer son entreprise, c’est être prêt à se retrouver pendant un certain temps dans une situation assez précaire. Si un seul des associés se paie pendant que l’autre tire la langue, la situation devient vite explosive. L’un va sembler plus insouciant et moins dans « l’urgence » tandis que celui qui mange des pâtes depuis 6 mois va commencer à avoir l’impression, à tort ou à raison, qu’il est le seul à supporter les difficultés financières et le stress qu’engendre une création d’entreprise. Vous avez voulu lancer votre startup, il n’y a donc aucune raison que vous ne soyez pas tous dans la même galère.

Laisser trainer. Il est normal d’avoir des mésententes entre associés. Chacun a ses défauts mais certains peuvent devenir très agaçants au bout de quelques mois de « vie commune ». De petites choses sans gravités mais répétées peuvent engendrer des situations compliquées si vous n’en parlez pas immédiatement ensemble. N’ayez donc pas peur de vous dire franchement ce qu’il ne va pas plutôt que de garder ça en vous et de bouillir intérieurement. Evidemment, soyez équilibrés ! Si vous ne prenez pas un minimum sur vous et que vous passez votre temps à vous critiquer, vous finirez par vous étrangler l’un l’autre.

Manquer de sérieux. Les débuts d’une startup sont souvent chaotiques. Même si les fondateurs se connaissent déjà, il faut apprendre à travailler ensemble. De plus, il est rare d’avoir ses propres locaux et les réunions se passent plus souvent dans un pub autour d’un café plutôt qu’autour d’un bureau. Bien que le cadre de travail ne soit pas « habituel », ce n’est pas une raison pour agir avec légèreté en arrivant en retard aux réunions (voir en étant absent sans raison) ou en ne respectant pas l’agenda prévu.

Être bordélique. Il est particulièrement énervant quand un associé laisse trainer des papiers, égare des documents ou des mails importants tandis que l’autre perd son temps à chercher et à ranger. Par respect mutuel, soyez organisés. Si vous n’avez pas un minimum d’organisation dès le départ, vous allez vite vous retrouver dans un cadre de travail ingérable.

Chacun son rôle. Il est important de définir le rôle de chaque associé afin que chacun sache clairement ce qu’il a à faire et ne vienne pas empiéter sur le job de l’autre. Cela permet à chaque associé de remplir parfaitement son rôle et de prendre ses responsabilités. Si personne ne sait ce qu’il doit faire précisément, vous prendrez non seulement du retard dans le développement de votre startup mais passerez en plus votre temps à vous rejeter la faute l’un sur l’autre si quelque chose n’est pas fait en temps et en heure.

Laisser un message