Les erreurs à éviter sur le document de présentation de votre startup.

S’il faut mieux vous épargner le supplice de faire un business plan « classique » pour lever des fonds en amorçage, vous devrez tout de même élaborer un document de présentation en 10-15 slides. Mais ne vous réjouissez pas trop vite ! Faire comprendre qui vous êtes et ce que vous faites en peu de slides est assez difficile…

Pour vous aider, voici donc quelques erreurs à éviter sur votre document de présentation.

Faire compliqué.  Ce n’est pas nouveau mais on a tendance à l’oublier : restez simple. Je vous assure que personne dans la vie, qu’il soit boulanger ou investisseur, n’aime se faire chier à comprendre quelque chose.

Un investisseur n’est pas un expert dans tous les domaines. Bannissez donc le jargon pompeux et utilisez des mots simples. Faites passer votre message le plus rapidement possible en le synthétisant au maximum.

Ne perdez pas non plus votre temps à essayer de faire une mise en page hyper esthétique d’autant plus si vous maitrisez ce domaine aussi bien que moi… L’important est de délivrer un message clair et convaincant, pas d’être le Van Gogh du slide.

S’attarder sur des détails. Ne pensez pas qu’un investisseur accrochera seulement s’il comprend comment fonctionne votre produit jusque dans le moindre détail ou s’il est convaincu par votre stratégie de développement pour les 3 prochaines années.

Un business angel désire savoir avant tout qui vous êtes, à quel problème ou besoin vous vous attaquez, quelle solution vous proposez, quel est votre business model et la taille du marché que vous visez.  S’il n’est pas convaincu par ces 5 points, c’est fichu.

Écrire un roman. Par pitié, ne remplissez pas vos slides de paragraphes interminables. A part piquer les yeux et provoquer un ennui profond, ça ne sert à rien. Bannissez les polices de caractères minuscules et schématiser au maximum vos idées en utilisant des images et des icones. Un business model expliqué sous forme de schéma est plus compréhensible.

Utiliser trop de chiffres. Ne cherchez pas à tout quantifier et à mettre des chiffres dans tous les sens en pensant que cela servira à être convaincant. En ce qui concerne la partie financière, il est préférable d’indiquer vos prochaines grandes étapes et le montant des fonds que vous estimez nécessaires pour les franchir plutôt que de faire des tableaux prévisionnels sur 3 slides.

Les investisseurs savent que les prévisions d’une startup sont fausses et qu’il est impossible de savoir où vous en serez dans 6 mois. De là à savoir combien de personnes vous allez embaucher dans 3 ans…

2 Comments

  1. My Business PLan 28 novembre 2013
  2. bruno 1 décembre 2016

Laisser un message