Startups, 4 raisons qui empêchent une application mobile d’avoir du succès

 

Déjà qu’il n’est pas aisé de faire connaitre son application mobile parmi les milliers déjà existantes, ce serait dommage  de perdre les utilisateurs que vous avez difficilement réussi à attirer.

Afin d’éviter de sombrer dans les tréfonds de l’App Store et de Google Play, j’aimerais partager avec vous 4 réactions qui empêchent les utilisateurs d’accrocher à une application.

« Euuuh…. c’est quoi ce truc ? » On utilise une application pour s’amuser ou trouver une utilité et non pas pour se rôtir les méninges à comprendre l’intérêt de celle-ci. Assurez-vous donc que l’utilisateur potentiel comprenne rapidement le but de votre application et pourquoi l’utiliser. Car s’il n’est pas convaincu en 10 secondes…c’est plié !

De même que pour  votre site web, l’objectif principal de la page de présentation de votre application sur l’App Store et Google play est de convaincre en un minimum de temps. Evitez les « slogans » abstraits, les textes à rallonge et privilégiez des captures d’écran explicites.

Outre l’importance du choix des mots clés pour vous référencer correctement, la façon de rédiger la description est importante. Restez simple et concis afin de résumer l’essence de votre application en peu de mots.

Ensuite, faites le test auprès d’un échantillon assez large d’utilisateurs (pour être représentatif) correspondant à votre cible (si ce sont les ados, évitez votre grand-mère…) et demandez-leur ce qu’ils ont compris de votre application après avoir vu la page de présentation. Vous risquez d’être parfois surpris… et ceci vous évitera de dépenser du temps et de l’argent à faire connaitre votre produit pour finalement constater qu’aucun utilisateur n’est séduit à cause d’une mauvaise compréhension…

 « Comment ça fonctionne cette m… !? » Une application compliquée ne séduit pas, c’est aussi simple que ça. L’erreur est de développer des tas de fonctions pour que l’utilisateur ne s’ennuie pas. Or, c’est l’inverse qui se produit.

Les applications qui connaissent du succès sont souvent les plus simples et c’est ce qui attire. On s’amuse ou on trouve une utilité immédiatement.

De même que pour le point précédent, l’utilisateur doit comprendre rapidement le fonctionnement de votre application. Ne vous dispersez donc pas dans des tas de fonctions secondaires qui, en plus de compliquer votre produit, vous fait perdre du temps et de l’argent en développement. Attendez d’avoir suffisamment d’utilisateurs réguliers avant d’offrir de nouvelles fonctionnalités.

Concentrez-vous sur la fonction principale en offrant une ergonomie parfaitement intuitive (icones éloquentes et peu nombreuses, changements de pages limités….). Réduisez au maximum le nombre d’actions nécessaires pour utiliser l’application. L’objectif est d’offrir une solution simple quelle que soit la complexité du problème ou du besoin auquel vous vous attaquez.

Faîtes attention. Ce qui vous semble logique ne l’est pas nécessairement pour un nouvel utilisateur.  Vous travaillez sur votre produit depuis des mois, lui le découvre pour la première fois. Ne vous fiez donc pas à votre « ressenti » mais invitez des utilisateurs à tester votre application pour observer la façon dont ils l’utilisent et le temps qu’ils mettent pour la maitriser.

Ajoutez un tutoriel pour expliquer le fonctionnement afin de vous assurer que même un mollusque puisse comprendre.

Pour résumer, faites simple mais faites le parfaitement.

« Bof, j’ai déjà une app comme ça. »  Sincèrement, n’avez-vous jamais téléchargé une application qui n’offrait rien de plus que celle que vous utilisez régulièrement ?

Lancer une application en changeant le logo et 2-3 icones ne suffit pas à concurrencer des acteurs bien implantés. Evidemment, il est rare d’être le seul à commercialiser un nouveau concept mais ne copiez pas des applications qui ont déjà du succès sous prétexte que puisqu’elles en ont, vous en aurez.  D’autant plus que le temps de développer votre produit, vos concurrents seront encore plus avancés.

Bien que l’exécution prime sur l’idée, innovez dans l’approche, cherchez à faire mieux, à vous différencier. Trouvez une porte d’entrée que des concurrents ont ignorée. Il suffit parfois de peu de chose pour avoir un avantage concurrentiel.

« Mouais, je vois pas l’intérêt. » Là, c’est embêtant… Si vos utilisateurs ont cette réaction, c’est que la situation est grave. Soit vous vous êtes trompés de cible, et vous devez recentrer votre business, soit personne ne veut de votre produit.

Si vous avez développé une nouvelle techno et que l’équipe reste motivée, rien ne vous empêche de faire un pivot en vous assurant cette fois du potentiel de votre nouveau projet. 

Car ce n’est pas une fois l’application lancée que vous devez découvrir son manque d’intérêt. Avant même son lancement « officiel », développez une communauté de futurs utilisateurs pour leur faire tester rapidement un prototype viable afin de savoir si les retours sont positifs.

J’insiste sur ce point.  Observez en « vrai » la façon dont les utilisateurs perçoivent et manient votre application. Invitez des utilisateurs dans vos locaux, faites tester votre produit dans la rue, qu’importe mais assurez-vous d’avoir tout fait pour éviter ces 4 réactions.

Laisser un message