Associés d’une entreprise, comment éviter de vous entretuer

Ce n’est malheureusement pas un mythe. De jeunes entreprises disparaissent souvent à cause de conflits entre associés qui résultent d’un manque de dialogue avant la création de celles-ci.

Certaines mises au point sont donc indispensables à faire dès le départ car même des petits désaccords qui peuvent sembler anodins deviennent vite insupportables quand ils se répètent régulièrement.

Voici donc 5 points que vous je vous conseille d’aborder avant de vous associer.

Qui fait quoi ? Si vous ne définissez pas clairement le rôle de chacun, vous pouvez être sûr que les problèmes vont surgir.

Un des associés voudra s’occuper absolument d’une tâche que l’autre pense être plus à même de réaliser efficacement ou bien vous serez sans cesse en train de demander à l’autre de bien vouloir faire telle ou telle chose.  Un beau chaos en perspective !

Définir clairement signifie donc que chacun connaisse parfaitement sa mission et soit d’accord pour ne pas venir empiéter sur celle de son associé.

Où va-t-on ? En n’étant pas sur la même longueur d’onde quant au chemin que vous voulez emprunter  et à la destination que vous envisagez, vous prendrez tôt ou tard chacun une direction opposée.

Que voulez-vous donc faire exactement ? Où vous voyez-vous dans les prochaines années ? Quelle est la mission de l’entreprise ?

Posez-vous autour d’une table et exposez chacun votre vision. Vous serez peut-être très surpris…

Comment fait-on ? Une cause fréquente de conflits entre fondateurs est souvent due aux problèmes financiers.  Il est généralement difficile de se rémunérer les deux premières années et les soucis d’argent personnels viennent vite parasiter la vie de l’entreprise. Et c’est le début des hostilités!

Si jamais un des associés veut absolument se payer tout de suite tandis que l’autre a prévu un petit capital pour survivre 1 an ou 2 sans rémunération, je vous laisse imaginer le joli bazar qui s’installe si vous ne vous êtes pas mis d’accord….

Chacun a-t-il de quoi payer ses charges personnelles ? Pendant combien de temps peut-il tenir ? Si l’activité prend plus de temps que prévue à démarrer, qu’envisagez-vous ? Et par la suite, quel salaire estimez-vous vous verser ?

Même si ces questions restent  théoriques puisque vous ne pouvez pas savoir où vous en serez dans 6 mois, voyez ensemble la façon dont chacun a prévu de faire face aux charges de la vie courante.

Que savez-vous faire ? Ne pas connaitre exactement les compétences de votre associé ainsi que ses limites vous expose à de nombreux tracas.

Comment pouvez-vous vous faire confiance mutuellement et être serein lorsque votre associé s’occupe de certaines tâches? Et en cas d’incompétence manifeste de celui-ci, que ferez-vous une fois l’entreprise créée ?

Soyez donc honnêtes l’un envers l’autre pour dire ce que vous savez réellement faire et ce qui est hors de votre champs de compétences. Ne « survendez » jamais vos capacités.

Et le plan B ? Si vous ne prenez pas le temps de discuter des différentes options possibles en cas d’événements imprévus ou de complications, vous prenez le risque de ne pas arriver à vous mettre d’accord sur les décisions importantes à prendre et d’empêcher votre entreprise d’avancer.

Si un des fondateurs est ouvert au changement et l’autre non, soyez assuré que tout va très vite dégénérer.

Que faites-vous si la direction que vous prenez s’avère ne pas être la bonne ? Êtes-vous préparés à bifurquer, à faire un pivot radical pour s’adapter à une nouvelle demande ? Jusqu’où êtes-vous prêts à aller si l’entreprise  a du mal à décoller ?

Ce n’est pas être défaitiste ou pessimiste que d’aborder ces questions. L’objectif est d’être capable de prévoir des changements de cap afin de réussir votre entreprise et vivre ainsi une aventure humaine enrichissante.

2 Comments

  1. Michaël 22 janvier 2013
    • Cédric Labeau
      Cédric Labeau 23 janvier 2013

Laisser un message