Etes-vous un leader tyrannique?

Aimez-vous vous sentir obligé ? Obligé de faire une action qui ne vous intéresse pas ou pour laquelle vous ne voyez aucun intérêt, notamment le votre? Je ne pense pas ! Et pourtant, de nombreux entrepreneurs ou managers agissent de cette manière avec leur équipe. Mais un vrai manager se doit d’avoir du leadership et le leadership…ça se travaille!

Le leadership englobe de nombreux aspects et d’excellents ouvrages traitent de cette compétence. Mais il y a notamment un élément qui en ressort, c’est l’influence. D’ailleurs, nous pourrions écrire un livre entier uniquement sur celle-ci !

En effet, un véritable leader doit être capable d’influencer les personnes qui l’entourent, non pas dans le but de servir ses propres intérêts aux détriments de celui des autres, mais pour les emmener dans la meilleure direction.

Pour l’entrepreneur ou le manager, exercer son leadership est impératif pour favoriser la cohésion de l’équipe mais aussi la réussite d’un projet.

Mais être un excellent leader est difficile notamment lorsque le projet risque d’être peu populaire ou difficilement compréhensible. Dans ces conditions, faire passer ses idées devient vite compliqué et forcer ses collaborateurs à s’y soumettre est humainement inacceptable mais en plus très risqué. N’oublions pas que la première raison d’un échec vient du facteur humain…

Il existe donc deux grandes façons de mener une équipe. Sous la contrainte, en menaçant de sanctions si les ordres ne sont pas respectés (pratique pour un manager limité intellectuellement…) ou bien en influençant positivement.

Mais que signifie influencer et comment y parvenir efficacement ?

Ecouter et comprendre

Le terme « influencer » ne signifie pas d’agir tel un gourou envers ses adeptes. En tant que chef d’entreprise ou cadre salarié, il s’agit de faire comprendre et accepter une idée dans le but de pousser son équipe à s’impliquer de façon volontaire.

Mais pour être enthousiasmée, une personne a besoin de se sentir libre, d’y voir son intérêt et, tant qu’elle ne ressent pas cela, vous aurez beau répéter 50 fois les mêmes choses, rien ne se passera.

Avant tout, l’important est d’être à l’écoute de chaque individu constituant l’équipe afin d’établir de bonnes relations et de savoir ce qui est essentiel pour lui dans sa vie professionnelle. Et contrairement à certaines idées reçues (une pensée à nos politiciens…) l’argent, bien qu’important, est rarement la motivation prioritaire.  En cherchant à comprendre sincèrement votre collaborateur, vous serez en mesure de faire accepter plus facilement vos idées en lui démontrant l’avantage pour lui de s’engager dans votre projet.

Donc, pour que les membres de votre équipe ne vivent pas vos idées comme des contraintes,  votre influence sera indispensable.

Au lieu d’argumenter, impliquez.

Pour faire passer vos idées, discutez avec votre équipe en semant des graines qui germeront dans leur esprit et insuffleront d’elles-mêmes votre idée de base. En effet, lorsque qu’une idée vient de soi-même, on ne ressent aucune réticence à agir puisqu’il s’agit d’une initiative personnelle.

Même si vous savez parfaitement quelle décision prendre, demandez à vos différents collaborateurs comment ils envisageraient d’atteindre tel but ou résoudre tel problème et pourquoi ceci serait-il important à leurs yeux. Ensuite, ajustez vos questions de sorte à diriger les idées dans la bonne direction.

Le but est donc que chaque membre de l’équipe suive la même orientation avec le sentiment d’avoir apporté leur contribution à la mise en place du projet.

Pour conclure, cette citation d’Antoine de Saint-Exupéry résume parfaitement l’influence qu’un leader doit avoir :

Si tu veux construire un bateau, ne rassemble pas tes hommes et femmes pour leur donner des ordres, pour expliquer chaque détail, pour leur dire où trouver chaque chose… Si tu veux construire un bateau, fais naître dans le cœur de tes hommes et femmes le désir de la mer.

Une réponse

Laisser un message